Aux Finances

Impossible ne pas donner au moins un chiffre lorsqu’on évoque un budget et celui de la Ville s’élève à près d’1 milliard d’euros. Nos finances sont saines ! Chaque année des sommes considérables sont allouées à l’enseignement, l’accueil de la petite enfance, la culture, le sport, mais aussi aux espaces verts, la voirie ou les contrats de quartier. Grâce à ces investissements, c’est tout un chacun – qu’il soit Bruxellois ou non – qui profite d’une Ville qui bouge et qui vit.

Chaque année, j’accorde une importance particulière à rendre des budgets en équilibre, sans déficit. Il est primordial d’envisager ce budget en ayant comme absolue priorité les intérêts des citoyens. La Ville étant un des plus grands pourvoyeurs d’emplois de la Région de Bruxelles-Capitale, il est essentiel de maintenir la moyenne de son niveau et d’envisager des moyens pour créer de nouveaux emplois. Ce challenge, nous le rencontrons à la Ville de Bruxelles et sans qu’il y ait de dépassement de budget !

A côté du budget, les Finances ce sont aussi des taxes. Les plus importantes sources de recettes sont les additionnels au précompte immobilier et à l’impôt sur la personne physique. En tant qu’élu socialiste, je considère que le capital doit être plus taxé que le travail : l’additionnel à l’impôt sur la personne physique est d’ailleurs l’un des plus bas de notre Région.

Je plaide pour une Ville toujours plus juste, plus ouverte et plus accueillante. Les défis de cette vision sont relevés à concurrence d’un budget à l’équilibre.